Histoire de la machine à coudre

Couture

Le XIXe siècle a été caractérisé par une multitude d’inventions qui ont modernisé la société de l’époque et rendu possible le monde que nous connaissons aujourd’hui.

Mais le chemin des inventeurs est parsemé d’une multitude de difficultés. Méfiance de l’inconnu, insécurité du nouveau, résistance au changement et aux intérêts en jeu. Oui, pour être inventeur, il faut, outre le talent, un tempérament particulier.

Couture facileVoyons l’histoire de la machine à coudre :

Berthélemy Thimonnier, le tailleur qui a inventé la machine à coudre
Berthélemy Thimonnier Berthélemy Thimonnier est un tailleur français né à L’Arbresle en 1793 qui décide de suivre le chemin de l’aventure au sein de sa corporation.

Avec beaucoup d’efforts, il construisit une machine à pédales en bois aussi visible sur https://annelacouturiere.com/ qui cousait deux pièces de tissu à l’aide d’un crochet et d’un seul fil à une vitesse de 200 points par minute.

L’invention a absorbé notre tailleur de telle manière qu’il a négligé son atelier de couture, engagé dans la construction et le développement de sa machine. Mais grâce à sa ténacité et à ses efforts, il fit breveter en 1830 la première machine à coudre.

En 1831 un fabricant de vêtements militaires lui propose la fabrication d’une centaine de machines et de diriger un atelier de couture. Dans des circonstances normales, cela aurait signifié pour Thimonnier d’atteindre la gloire et la fortune.

Mais ce n’est pas le cas. Les ouvriers des ateliers de couture de Paris se soulevèrent contre la machine qui annonçait leur chômage et avec l’aide des voisins de l’inventeur détruisirent tout leur travail.

Ruiné et déçu, il est retourné dans sa ville natale à pied, portant sur son dos la seule machine à coudre sauvée de la catastrophe. Là, il a continué sa vie… comme tailleur.

Le brave homme mourut à Amplepuis en 1857. Des années plus tard, Singer perfectionnera l’invention, provoquant une véritable révolution dans l’industrie textile.

Mode : Apprendre à choisir ses talons

Apprendre à choisir ses talons

Apprendre à choisir ses talons

La mode fait parti du quotidien des femmes, bien plus que celui des hommes. Ce sont les femmes qui sont les plus accros à ce phénomène, la preuve en est que les grands couturiers confectionnent plus de vêtements pour la gente féminine car ce sont de grande consommatrices de ce genre de produit. Les talons sont des accessoires incontournables dans la garde robe féminine, et plus elles en ont plus il devient plus compliqué de choisir ce qu’il faut avec la bonne robe. Voici pour vous mesdames quelques conseils pour vous aider à choisir la bonne paire de talon pour le type de robe.

 

  • Vous êtes fan de longues robes, ou vous comptez en porter pour une occasion précise, alors voici les options qui s’offrent à vous : Des talons très fines qui vous donneront de l’allure en plus de mettre en valeur la robe ; Des talons sans sangles qui s’attachent aux chevilles (pour celles qui ont de gros mollets) ; Vous pouvez entre autre (si vous n’êtes pas trop fan de talons) porter des sandales ouvertes qui ont un peu de hauteur.

 

  • Vous êtes fan de robe courte, les talons qui sont le plus recommandés sont les suivantes : Des talons hauts et fins qui allongent vos jambes et donnerons une belle silhouette ; Ou encore des talons de type chinois ; Aussi des talons de type conique qui sont des talons inversés en forme de cône avec une inclinaison raide à l’arrière ; Les talons aiguilles sont adaptés aux robes courtes plus près du corps.

Avantages et inconvénients de porter des ballerines

ballerines

Il existe une grande variété de styles de chaussures. Il y en a qui sont exclusivement des chaussures pour hommes, d’autres pour femmes. Certaines sont mixtes, comme c’est le cas pour les chaussures de sécurité que les ingénieurs en travaux ou génie çivil et autres, portent pour effectuer des travaux d’envergure dans les chantiers. Les chaussures de femmes sont les plus nombreuses dans les marchés, sûrement parce qu’il y a plus de femmes que d’hommes dans le monde en terme de démographie. Comme chaussures de femmes, nous avons les bottes, les chaussures à talons aiguilles, les compensés, les chaussures ouvertes ou pieds-nus, les ballerines, et bien d’autres. Parmi toutes celles là, les plus simples et rapides à arborer sont les ballerines. Dans la suite de cet article, nous vous détaillerons ce qu’elles ont de bon, mais aussi leurs manquements.

ballerines

Pour ou contre les ballerines?

Les ballerines, comme dit plus haut, sont très légères et très faciles à porter. C’est même encore plus compliqué de porter des chaussettes que de chausser une paire de ballerines. Vous pouvez en avoir de plusieurs styles et variations, y compris les couleurs différentes. Elles permettent donc aux femmes de ne pas trop réfléchir pour s’habiller le matin, et idéales lorsqu’elles sont pressées. Il est très facile de faire de longues ballades à pied sans avoir mal où que ce soit. Les ballerines sont donc très pratiques.
Malgré tous les avantages des ballerines, il existe des femmes qui ne les porteraient pour rien au monde. Elles font peut être une fixation sur les inconvénients de celles ci. Il est vrai que les ballerines ne protègent pas assez le pied, étant donné qu’elles prennent l’eau de tous les côtés. Aussi, elles causent des odeurs aux pieds après quelques heures passées avec. Et aussi, elles sont devenues trop vulgaires au point d’en voir partout dans la rue. Impossible d’avoir un style différent avec une ballerine aux pieds.

 

Pourquoi ne peut on pas se passer du jeans?

jeans

Le domaine de la mode est un domaine assez large. On y trouve plusieurs sortes de tissus, de matières, de textures, de couleurs qui rendent les nouvelles sorties de vêtement toujours fascinantes. C’était le cas lors de la sortie du jeans. Auparavant, il n’existait pas de matière semblable à celle là. Les hommes de la haute classe s’habillaient habituellement en pantalon ou culotte et chemises. Tandis que les femmes étaient coincées dans leurs corsets qui leurs donnaient une taille de guêpe à couper le souffle. Dans cet article, nous parlerons de tous les avantages qu’il y a à posséder un Jeans.

jeans

Les avantages du Jeans

Le Jeans, ou paire de Jeans, est un vêtement très confortable. Pour le fabriquer , cela nécessite une grande quantité de coton. Il faut près de six cents grammes de coton rien que pour produire un seul jean. Après la récolte, le coton est peigné et teint. Pour son tissage appelé « serge », on utilise un fil blanc pour trois indigos, le tout formant « une armure », autrement dit un maillage spécifique.
Le Jeans est donc précieusement confectionné. Il a l’avantage d’être résistant ( très difficile à abimer), difficile à salir par sa couleur indigo habituelle (ou encore noir, blanc, rose, etc). Chic et très stylé, le Jeans s’accompagne avec toutes sortes de vêtement, et toutes les couleurs.
Son style a beaucoup évolué jusqu’à nos jours, et nous sommes même arrivés au « destroyed », qui signifie détruit. Il s’agit ici d’un Jeans, plus ou moins délavé, et déchirer de part et d’autres. C’est un style BadBoy apprécié par grand nombre de personnes.

L’histoire étonnante des talons hauts

escarpins

Le genre féminin aime plaire et séduire. Cela passe par des modes vestimentaires élégants et attirants afin d’être apprécié par tous les hommes, ou alors par un seul et pour des raisons particulières. Aujourd’hui, les femmes dépensent d’énormes sommes d’argent pour se procurer des chaussures à talons. Il en existe de toutes formes, couleurs et pointures (sachant que la pointure moyenne des femmes se situe entre trente huit et trente neuf). Les différents styles sont si nombreux que chaque femme trouverait forcement son compte. Mais, son origine est très étonnante et pas connue du grand public. Ce sera l’objet de la suite de cet article, que vous devrez lire absolument.

escarpins

Masculin ou féminin?

Les chaussures à talons ont pour but d’affiner les jambes et de rendre la démarche plus cadensée et plus élégante. Talons aiguilles ou escarpins, c’est un symbole de féminité. Ils sont portés de manière quotidienne ou occasionnelle, et sont considérés comme des objets de torture ou de séduction.  chaque femme a une histoire bonne ou mauvaise avec les escarpins.
Auparavant, les chaussures à talons avaient été inventées pour des raisons pratiques. Cela permettaient aux cavaliers une meilleure stabilité, afin de pouvoir par exemple mieux utiliser leurs armes à cheval en cas de guerre. Mais au fil du temps, les femmes succombent à la mode du talon haut.
Au dix-huitième siècle, la chaussure est considérée comme féminine. Mais avec un tout autre but, celui de rendre les pieds plus petits, surtout ces chaussures ne se voyaient pas du tout sous les longues robes portées par les femmes de cette époque.