Histoire de la machine à coudre

Le XIXe siècle a été caractérisé par une multitude d’inventions qui ont modernisé la société de l’époque et rendu possible le monde que nous connaissons aujourd’hui.

Mais le chemin des inventeurs est parsemé d’une multitude de difficultés. Méfiance de l’inconnu, insécurité du nouveau, résistance au changement et aux intérêts en jeu. Oui, pour être inventeur, il faut, outre le talent, un tempérament particulier.

Couture facileVoyons l’histoire de la machine à coudre :

Berthélemy Thimonnier, le tailleur qui a inventé la machine à coudre
Berthélemy Thimonnier Berthélemy Thimonnier est un tailleur français né à L’Arbresle en 1793 qui décide de suivre le chemin de l’aventure au sein de sa corporation.

Avec beaucoup d’efforts, il construisit une machine à pédales en bois aussi visible sur https://annelacouturiere.com/ qui cousait deux pièces de tissu à l’aide d’un crochet et d’un seul fil à une vitesse de 200 points par minute.

L’invention a absorbé notre tailleur de telle manière qu’il a négligé son atelier de couture, engagé dans la construction et le développement de sa machine. Mais grâce à sa ténacité et à ses efforts, il fit breveter en 1830 la première machine à coudre.

En 1831 un fabricant de vêtements militaires lui propose la fabrication d’une centaine de machines et de diriger un atelier de couture. Dans des circonstances normales, cela aurait signifié pour Thimonnier d’atteindre la gloire et la fortune.

Mais ce n’est pas le cas. Les ouvriers des ateliers de couture de Paris se soulevèrent contre la machine qui annonçait leur chômage et avec l’aide des voisins de l’inventeur détruisirent tout leur travail.

Ruiné et déçu, il est retourné dans sa ville natale à pied, portant sur son dos la seule machine à coudre sauvée de la catastrophe. Là, il a continué sa vie… comme tailleur.

Le brave homme mourut à Amplepuis en 1857. Des années plus tard, Singer perfectionnera l’invention, provoquant une véritable révolution dans l’industrie textile.